2006-2010 : Groupe d’Expertise national "Mines du Limousin"

GEP Mines du Limousin : et après ?

Sources et Rivières du Limousin a accepté en septembre 2006 de participer aux travaux du Groupe d’expertise Pluraliste mis en place par les Ministères de l’environnement, de la santé et de l’industrie. A la sortie d’un long contentieux contre Cogema-Areva (1999/2005) qui a permis d’alerter les autorités et l’opinion publique sur la gravité des pollutions engendrées par les anciens sites miniers nucléaires du Limousin, SRL a accepté de jouer le jeu de la participation afin de contribuer à la recherche de solutions aux problèmes de contamination de l’environnement et de gestion à très long terme des 24 millions de tonnes de déchets dangereux issus des usines de traitement de minerai en Limousin (les résidus), et des 60 millions de tonnes de stériles miniers et déchets divers laissés sur place.

Seule condition préalable : la refondation des Commissions locales d’information permettant une transparence de l’exercice.

25 juin 2007 : GEP : SRL interpelle à nouveau le Préfet pour la création de la CLIS.

SRL a depuis plus de trois mois suspendu sa participation au Groupe d’expertise pluraliste mines d’uranium. Alors que la promesse a été faite le 16 mars de la création d’une commission locale d’information, celle-ci n’a toujours pas été créée.

SRL vient de relancer Monsieur le Préfet pour que les acteurs locaux limousins soient enfin associés à la démarche du GEP.

PDF - 238.8 ko

Cliquez ici pour télécharger le courrier du 25 juin (pdf)

Ce GEP comprenait en réalité une majorité des représentants des institutions françaises du nucléaire (IRSN, ASN) et de l’exploitant AREVA. Le reste du groupe était formé d’experts plus ou moins proches de ce petit monde français du nucléaire, mais également de quelques représentants associatifs (GSIEN, ACRO, SRL) et d’établissement publics non nucléaires mais néanmoins concernés (comme l’INVS).

25 avril 2007 : GEP mines d’uranium : La présidente Annie Sugier quitte la présidence du GEP.

Dans son courrier aux ministres, Annie Sugier dresse la liste des conditions à réunir pour que cet outil (auquel participe SRL) puisse travailler dans de bonnes conditions.

SRL avait déjà annoncé la suspension de sa participation, voir brève 17 mars.

SRL prendra une position définitive sur sa participation future au GEP en fonction des réponses qu’apportera le nouveau gouvernement à l’ensemble des questions soulevées par Annie Sugier.

PDF - 111.5 ko

Téléchargez le communiqué de presse du 25 avril


Après 4 ans de travail, le GEP a enfin abouti à la publication d’un rapport final fin 2010.
A cette occasion, SRL a publié son rapport de participation et un communiqué de presse.

PDF - 315.4 ko

Contribution de SRL au Rapport GEP septembre 2010



PDF - 204.9 ko

Communiqué de presse Rapport GEP 15 septembre 2010




Téléchargez les rapports version définitive sur le site : http://www.gep-nucleaire.org/gep


PDF - 1.1 Mo

Téléchargez le premier rapport d’étape du GEP