31 mai 2011 : nouvelle plainte contre AREVA

Alors que la pdg d’AREVA lance aujourd’hui la construction d’une nouvelle installation industrielle sur le site de Bessines, SRL dépose plainte contre le groupe pour l’exploitation illégale de 3 installations sur ce même site de Bessines.

Mme Lauvergeon, commencez par régulariser vos installations industrielles de Bessines !


Dépèche AFP :

"Installations industrielles illégales" : plainte contre Areva en Limousin

LIMOGES, 31 mai 2011 (AFP) - Une association écologiste, qui a récemment porté plainte contre Areva pour stockage illégal de boues radioactives, a annoncé mardi le dépôt d’une nouvelle plainte contre le groupe nucléaire qui utiliserait des "installations industrielles illégales" en Limousin.
"Lasse d’attendre depuis près de quatre ans une action efficace des autorités administratives", Sources et Rivières du Limousin (SRL) porte plainte ce mardi" devant le procureur de la République de Limoges pour "trois délits d’exploitation sans autorisation d’activités industrielles dangereuses pour l’environnement et la santé" à Bessines (Haute-Vienne), indique l’association dans un communiqué.
SRL rend publique sa plainte alors que la présidente d’Areva, Anne Lauvergeon, pose mardi à Bessines la première pierre d’un laboratoire qui produira du plomb 212, utilisé dans la recherche contre le cancer. Une quinzaine de personnes, selon la gendarmerie, ont d’ailleurs manifesté dans la matinée à proximité.
Selon l’association, le site Areva de Bessines abriterait des "installations industrielles illégales". SRL évoque des rapports effectués en 2007, 2008 et 2009 par l’inspection des installations classées qui ont "révélé la présence (...) de trois installations inconnues des services de l’Etat et pourtant soumises à autorisation industrielle".
SRL mentionne ainsi une "carothèque" abritant "plusieurs milliers de tonnes d’échantillons de minerai provenant du monde entier", un "parc grillagé et un hangar" où sont stockés des "déchets métalliques et technologiques contaminés" ainsi que "deux hangars abritant plusieurs tonnes de déchets radioactifs" issus d’"installations de recherche".
"SRL adresse cette plainte (...) afin de faire sanctionner (Areva) et l’obliger à maîtriser ses activités polluantes", selon le communiqué.
L’association avait déjà déposé plainte la semaine dernière contre Areva qui n’a selon elle pas respecté un arrêté prévoyant le stockage de boues radioactives sur la commune de Compreignac (Haute-Vienne). SRL avait également adressé une demande de mise en demeure au préfet.
Contactée par l’AFP, la direction de la communication d’Areva n’a pas souhaité faire de commentaires dans l’immédiat.


Téléchargez ici le Communiqué de presse et la plainte

PDF - 352.9 ko

Article de presse : le Populaire du Centre du 9 juin 2011

PDF - 642.6 ko